BOIS ENERGIE 66

Mission départementale des filières bois énergie, solaire thermique et géothermie sur les Pyrénées-Orientales (66)

Qu’est-ce que c’est ?

Depuis l’ère ancestrale du foyer trois pierres, l’utilisation du bois énergie a fait des progrès considérables. Aujourd’hui, il existe en effet des appareils adaptés à tous les besoins et à tous les modes de vie, avec à la clef :

  • Automatisation et facilité d’installation du poêle à granulés.
  • Confort thermique et esthétique du poêle de masse.
  • Simple poêle à bois pour petits budgets et grandes économies.
  • Technologie, automatisation et économie de chauffage des chaudières automatiques au bois.
  • Etc…

Le bon fonctionnement d’une telle installation, et en particulier d’une chaufferie automatique au bois énergie sera toujours conditionné par le triptyque suivant :

  • Une installation performante et cohérente. Performante par le choix du matériel et sa mise en œuvre, cohérente par rapport au contexte (mode de vie de l’utilisateur, implantation géographique, combustible disponible de manière pérenne, etc…)
  • Un combustible adapté et de qualité. Adapté à l’appareil et à l’installation, de qualité pour garantir un fonctionnement optimal.
  • Un utilisateur averti et impliqué. Il doit connaître les spécificités du bois énergie, il doit se préparer en conséquence et s’impliquer autant que possible dans la compréhension et le suivi de son installation de chauffage.

Pourquoi choisir le bois énergie ?

Faire le choix du bois énergie c’est s’engager sur l’utilisation :

D’une énergie renouvelable : Au même titre que le solaire, la géothermie ou encore l’éolien, dans le cadre d’une gestion durable de la forêt ; les nouvelles technologies de chauffage au bois énergie présentent en outre des niveaux de rendements excellents, permettant d’atteindre un seuil de performance environnementale remarquable.

La combustion du bois n’émet pas plus de gaz à effet de serre que sa décomposition naturelle en forêt Enfin, le bois énergie peut être issu de déchets industriels ou de bois de rebut et participer ainsi à la valorisation des déchets. Par ailleurs, le bilan carbone d’une installation utilisant du bois énergie est considéré comme nul. En effet, pour réaliser la photosynthèse et produire du bois, les arbres vont capter entre autres du dioxyde de carbone (CO2). C’est ce CO2 qui sera rejeté lors de la combustion du bois et capté par les arbres en croissance. Ceci est valable dans le cas de forêts gérées durablement. Ainsi on estime que l’utilisation d’une tonne de bois en substitution du fioul permet d’éviter l’émission de 900 kg de CO2 dans l’atmosphère. De plus, le bois brûlé dans des installations récentes a l’avantage d’émettre très peu d’oxyde de soufre (SOx) et d’oxyde d’azote (NOx).

D’une énergie bon marché : Le prix du combustible bois est compétitif par rapport aux énergies conventionnelles fossiles et fissiles (fioul, gaz, nucléaire, charbon…). Le bois, ressource locale essentiellement impactée par les coûts de main d’œuvre, est en outre beaucoup moins sensible aux fluctuations du marché de l’énergie.

D’une énergie de proximité abondante : dans les Pyrénées-Orientales, la forêt couvre 48% de la surface du territoire (source : IFN 2010) et les filières d’approvisionnement en combustible bois énergie sont aujourd’hui bien structurées.

D’une énergie créatrice d’emplois locaux : la mobilisation des gisements forestiers nécessite une chaîne d’emplois locaux : bûcherons, débardeurs, déchiqueteurs, forestiers, transporteurs, thermiciens, architectes. Ainsi, la plus value de la filière bois énergie impacte directement la création d’emplois de proximité en zone rurale, non délocalisables. L’ADEME estime en moyenne que l’utilisation de 3000 tonnes de bois engendre la création d’environ deux équivalents temps plein durables.

D’une énergie favorisant la gestion sylvicole et la lutte contre les incendies : le prélèvement de « petits » bois d’élagage et d’éclaircie permet non seulement une meilleure gestion des forêts, une production accrue de bois d’œuvre, une diminution des risques sanitaires, mais aussi une prévention renforcée des risques d’incendie. En récoltant du bois à maturité, le forestier aide en effet les jeunes pousses à se faire une place au soleil. Plus tard, il accompagnera le développement des plus prometteuses. Jeunes ou en pleine croissance, les arbres absorbent plus de gaz carbonique que leurs aînés.

CONTACT :

BOIS ENERGIE 66
8, route du Col de Jau
66500 MOSSET

Tél : 04 68 05 05 51
Fax : 09 77 46 23 29

HORAIRES

du lundi au vendredi
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 17h30